Bon & bien
La nutrition

Alimentation des enfants : faut-il leur parler de nutrition ?

Comment parler de nutrition aux enfants ?
Manger mieux et sain, cela s’apprend aussi bien à la cantine qu’à la maison. Depuis l’éveil alimentaire jusqu’à la compréhension des enjeux environnementaux de l’alimentation, se pose la question suivante : faut-il parler de nutrition aux enfants ? Selon notre experte Florence Faugère, responsable nutrition enseignement chez Elior France, répondre à cette interrogation implique d’abord « de comprendre ce que sont la nutrition et l’alimentation. »

Distinguer alimentation et nutrition

La nutrition consiste à s’intéresser aux divers apports des aliments que l’on consomme, en particulier aux nutriments (protéines, calcium…). Ainsi, des expressions populaires comme «  mange ta soupe pour grandir » ou « le petit-déjeuner est le repas le plus important de la journée » appartiennent déjà au domaine de la nutrition !

D’un autre côté, l’alimentation concerne :

  • la couleur des aliments ;
  • leur goût ;
  • leur odeur ;
  • leur mode de production (la carotte pousse dans la terre, la poire sur un arbre…) ;
  • leur nom : nommer les aliments est très important, d’autant plus pour les enfants, qui sont très friands de précision et de nouveau vocabulaire. Il vaut donc mieux dire « saumon » plutôt que simplement « poisson », « emmental » plutôt que « fromage »…

Comment parler d’alimentation aux enfants ?

Éveiller leur curiosité

Quand on parle d’alimentation à un enfant, l’objectif principal est de susciter son intérêt, et de favoriser ainsi son éveil au goût pour qu’il apprenne à manger de tout.

La première étape est d’expliquer aux enfants comment les plats et aliments sont faits. Vous pouvez par exemple leur décrire à partir de quoi est fait un gâteau au chocolat, et comment se déroule sa préparation.

Les enfants apprécient aussi les histoires. Vous pouvez donc leur raconter l’alimentation à travers les anecdotes et habitudes de votre famille : une recette de grand-mère, un plat du dimanche apprécié par tout le monde… Vous pourrez ainsi susciter leur intérêt tout en faisant un lien entre cet aliment et la notion de plaisir, qui est essentielle.

Qu’est-ce qui motive les enfants à manger ?

L’une des principales raisons qui poussent un enfant à manger est la connaissance : si l’enfant connaît et reconnaît un aliment, il sera plus réceptif et à l’aise pour le consommer. Cependant, cela peut se complexifier lorsque l’enfant atteint l’âge de la néophobie alimentaire, c’est-à-dire entre 2 et 6 ans, puisqu’il peut soudainement se mettre à rejeter (sans raison apparente) un aliment qu’il acceptait parfaitement jusqu’à présent.

Le goût est également un facteur crucial, puisqu’il suscite le plaisir et donne envie à l’enfant de manger un aliment. Or, les légumes sont parfois amers ou neutres, ou ont une texture qui peut ne pas plaire aux enfants : proposer des repas équilibrés ne suffit pas puisque s’ils ne sont pas consommés, l’enfant n’aura pas les apports nutritionnels nécessaires.

Il s’agit donc de réconcilier le « bien manger » et le plaisir, en soignant par exemple l'assaisonnement : une courgette vapeur nature n’est pas attirante pour un enfant – mais ajoutez une juste quantité de sel, un peu de matière grasse, et le tour est joué !

Vous pouvez également miser sur le côté ludique de l’alimentation, en jouant sur les formes et les couleurs avec un dressage original et appétissant. C’est encore mieux si l’enfant participe lui-même à la préparation et au dressage du plat !

Et la nutrition, alors ?

Quand on parle de nutrition aux enfants, il ne suffit pas de prôner un aliment et de les obliger à en manger sans expliquer en détail ses bénéfices (« c’est bon pour ta santé »). Le discours ancré chez de nombreux parents, comme « mange ta soupe pour grandir », ne fonctionne pas toujours : il faut expliquer à l’enfant pourquoi tel aliment est bon pour lui, tout en sachant s’adapter à l’âge de chacun.

Bon à savoir

Une étude menée en 2014 a montré que la corrélation entre un aliment donné et ses bénéfices santé n'influence absolument pas les choix alimentaires des enfants.

Durant cette étude, des enfants ont participé à un goûter en étant divisés en deux groupes.

  • Au premier groupe, on dit : « Léa mange des crackers, elle se sent bien et va jouer avec ses copains. »
  • Au second, on dit simplement : « Léa mange des crackers et va jouer avec ses copains. »

Après avoir été invités à choisir un goûter, les enfants du premier groupe ont moins choisi les crackers que ceux du second. Pourquoi ? Parce que, selon l’étude, les enfants associent ce qui est bon pour leur santé avec ce qui n’est pas bon au goût : ils ne vont donc pas vers les crackers.

Source : Journal of Consumer Research, Vol. 41, No. 3 (octobre 2014) – Université de Chicago.

Quels conseils retenir ?

Chez les tout-petits

Aux enfants en bas âge, on parle plutôt d’alimentation que de nutrition. Il s’agit avant tout d’encourager leur ouverture d’esprit, d’éduquer leur goût et de les éveiller au plaisir de manger :

  • le plaisir sensoriel ;
  • le plaisir de partager un repas ensemble ;
  • le plaisir symbolique de certains aliments, comme une recette qui rappelle des souvenirs…

Il faut aussi développer leur vocabulaire, pour qu’ils puissent verbaliser leurs sensations et expliquer pourquoi ils n’aiment pas un aliment (« ça pique », « c’est mou », « c’est amer »…).

À partir du collège

Les tout-petits sont dans l’âge du « pourquoi ? ». Il est donc intéressant de leur expliquer comment fonctionnent certains aliments. Cependant, parler de véritable nutrition implique d’aborder des notions d’histoire et des connaissances plus poussées… On ne commence donc à en parler qu’à partir du collège !

Avant de parler de nutrition aux enfants, il faut commencer par leur parler d’alimentation. Vous pouvez les emmener faire les courses, les inviter à nommer les différents aliments, les aider à verbaliser leurs sensations alimentaires pour aller au-delà du simple « j’aime/j’aime pas »… Le tout sans jamais perdre de vue la notion de plaisir !

Plus d'articles

Fruits et légumes de saison - hiver
Bon & bien
Les ingrédients

Fruits et légumes de saison : l'hiver

14 déc. 2023
Bon & bien
Les ingrédients

Tout savoir sur l’emmental

07 déc. 2023
Bon & bien
Les ingrédients

Tout savoir sur la banane

23 nov. 2023