Bon & bien
La nutrition

Tout ce que vous devez savoir sur le menu 4 composantes

Le menu 4 composantes
S’il ne vous évoque rien, le menu 4 composantes est pourtant loin d’être une nouveauté. La première étude sur le sujet remonte à 25 ans. Et depuis, le menu 4 composantes s’est largement popularisé ! Mais de quoi s’agit-il exactement ? Respecte-t-il les besoins nutritionnels de vos enfants ? Dans cet article, découvrez tout sur le menu 4 composantes !

Le menu 4 composantes : c’est quoi ?

On considère qu’un menu classique est constitué de 5 composantes : une entrée, un plat, un accompagnement, un fromage et un dessert.

Au sein d’un foyer, les habitudes alimentaires changent régulièrement. Depuis peu, le menu 4 composantes s’est imposé dans la majorité des familles. Il se compose des éléments suivants :

  • un plat principal : à base de viande, de poisson, d'œuf ou d’aliments source de protéines végétales ;
  • un accompagnement : légumes ou féculents ;
  • deux périphériques : une entrée, un produit laitier ou un dessert.

De façon générale, on remarque que les repas à table sont mangés trop vite. Dans son livre Sociologies de l’alimentation (PUF, 2002), le sociologue Jean-Pierre Poulain va jusqu’à constater que de plus en plus de menus – à domicile et hors domicile – ne sont composés que de 3 composantes (souvent un plat garni et un dessert).

Règle d’or

L'idée du menu 4 composantes n'est pas de simplement supprimer un élément, mais de repenser l'intégralité de la composition d’un repas avec un objectif : assurer un bon équilibre alimentaire aux enfants !

Les avantages du menu 4 composantes

Savez-vous quels sont les atouts d’un repas à 4 composantes ?

  1. Des repas mieux appréciés : certaines associations d’aliments incitent les enfants à manger des aliments peu aimés (comme les légumes par exemple). Un peu de fromage dans une salade verte, du riz pour accompagner la ratatouille et le tour est joué !
  2. Moins de gaspillage alimentaire : avec une composante en moins, les portions sont mieux adaptées à l’appétit des enfants. Par repas, environ 400 g de nourriture sont servis et près de 300 g sont consommés.
  3. De meilleurs compromis : avec moins de quantité pour le même budget, il est possible d’augmenter la qualité des produits servis. Servir de bonnes quantités, manger mieux, gaspiller moins : un cercle vertueux !
  4. Du temps gagné : une composante en moins, c’est du temps en plus. Les services de cantine sont assez rapides, donc servir 4 composantes au lieu de 5 permet aux enfants de manger à leur rythme et de profiter du repas sans se presser.

Et les enfants ne sont pas les seuls à profiter du temps gagné : le personnel de cuisine dispose de plus de temps pour soigner la préparation et la présentation des plats. Les tests convives ont d’ailleurs souligné l’importance de la présentation des plats pour les enfants. Le temps gagné par les équipes permet donc d’ouvrir l’appétit et d’éviter le gaspillage !

Le menu 4 composantes : des risques ?

Nous pouvons penser qu'un menu 5 composantes permet aux enfants de s’éveiller davantage au goût. Pourquoi ? Car il offre plus de choix et de variétés ! Avec un menu 4 composantes, si un enfant n’aime pas un aliment, il ne mangera peut-être pas à sa faim. Le risque est moins élevé avec une composante en plus.

Nos solutions pour les éviter

Tout a été pensé et étudié pour éviter les pièges des 4 composantes à la cantine. Ainsi, le menu 4 composantes peut être associé au choix dirigé, et ce dès l’école primaire : l’enfant choisit entre deux entrées, deux produits laitiers et deux desserts. Par conséquent, il a autant de chance de manger à son goût et à sa faim !

Selon les recommandations du GEM-RCN, le Groupe d’Étude des Marchés de Restauration Collective et Nutrition, le menu 4 composantes peut également être alterné avec le menu 5 composantes.

Réussir un menu 4 composantes équilibré

Un menu 4 composantes équilibré, c’est 4 éléments clés :

  • un légume cru ou un fruit cru pour les fibres, la Vitamine C ;
  • une viande, un poisson, des œufs pour les protéines et le fer ;
  • un féculent pour l’énergie ;
  • un produit laitier (fromage ou laitage) pour l’apport en calcium des enfants.
Exemple de 4 composantes d'un menu

Une salade + une cuisse de poulet et des pommes de terre + un dessert gourmand à base de fromage blanc

Exemple de 4 composantes d'un menu

Un salade de tomates et mozzarella + un pavé de saumon avec des haricots + une part de gâteau

4 conseils à appliquer à la maison
  • Gardez au moins 4 composantes par repas
  • Alternez entre entrée et dessert et fromage et dessert : il est toutefois important de conserver l’entrée de temps à autre car elle permet de consommer des matières grasses intéressantes. Par exemple, la vinaigrette à l’huile de colza – utilisée pour assaisonner les légumes – est riche en oméga 3.
  • Ne sacrifiez jamais le produit laitier
  • Pensez aux desserts gourmands : fromage blanc, biscuit, coulis de fruit…

Le menu 4 composantes présente des avantages indéniables mais doit être bien pensé pour proposer tous les éléments essentiels aux besoins nutritionnels des enfants. Un menu équilibré doit se composer d’un légume cru ou d’un fruit cru, de viande, de poisson ou d’œuf, d’un féculent et d’un produit laitier.

Plus d'articles

Comment parler de nutrition aux enfants ?

Alimentation des enfants : faut-il leur parler de nutrition ?

01 juin. 2023